État de siège : « Plusieurs cas de réédition des miliciens enregistrés et plusieurs localités occupées par les rebelles récupérées par l’armée » (Conseil des ministres)

 

Lors de la quatrième réunion du conseil des ministres tenue le vendredi 21 mai 2021, le Vice-premier ministre en charge de l’Intérieur a présenté la situation sécuritaire dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu qui sont sous état de siège proclamé par le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi.

Dans sa présentation, plusieurs cas de reddition des miliciens ont été enregistrés et plusieurs localités jadis occupées par les rebelles ont été récupérées par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

 » En Ituri, les FARDC ont, après intenses combats ces derniers jours, récupéré huit (8) localités occupées par les miliciens FPIC/ China ya Kilima, notamment Nyakasi 1, 2 et 3 ainsi que Sililo et Baiya situées respectivement dans la chefferie de Mobala et Bahemba dans le territoire d’ Irumu », renseigne le compte rendu de cette réunion.


Selon le conseil des ministres, les offensives de FARDC s’intensifient jusqu’au territoire de Djugu en proie par l’insécurité.

Lire aussi  Sud-Kivu : La base de la MONUSCO victime d'une attaque rebelle à Baraka

Dans le Sud-Kivu, le seigneur de guerre « Ria Mutomboki » Mubali Muanadamu et son groupe composé de trente-cinq (35) miliciens, ont déposés les armes auprès des FARDC en date du 18 mai dernier.

Le premier Ministre a salué l’engouement observé lors de la proclamation de l’état de siège. Il a évoqué la nécessité de travailler afin de mettre en place un cadre légal qui permettra la fusion des programmes de Désarmement , Démobilisation et Réinsertion (DDR) ainsi que de Stabilisation et de Reconstruction des zones sortants des conflits Armés « STAREC » pour en faire un programme de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion Communautaire et Stabilisation
« DDRCS ».

Depuis l’instauration officielle de l’état de siège le 6 mai dans ces deux provinces, plusieurs groupes armés actifs dans les territoires de Djugu, Irumu et Mambasa notamment CODECO, FPIC, Maï-Maï et ADF ont été neutralisés par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), et vingt (20) localités des territoires de Djugu et Irumu sont passées sous contrôle des forces loyalistes après des intenses combats menés dans cette partie de la province de l’Ituri, avait affirmé le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole de l’armée dans cette région.

Lire aussi  État de siège : Gouvernement et FARDC rassurent de mettre fin à la guerre et restaurer la paix dans l'Est

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires