Kwilu : Des Députés exigent l’ouverture de l’Assemblée provinciale, toujours fermée par la Police

 

Depuis l’ouverture de la session parlementaire en cours le 30 mars 2021, aucune plénière n’a été convoquée, suite à la crise politique qui sévit au sein de l’organe délibérant de la province du Kwilu, notamment avec la suspension du calendrier prévu pour l’organisation des élections de nouveaux membres du bureau, la convocation à Kinshasa du Gouverneur de province, du président du bureau d’âge et du président « déchu » et de la fermeture par la Police, de l’Assemblée provinciale où se tiennent les plénières.

Dans un communiqué de presse du jeudi 27 mai 2021, les députés provinciaux ont exigé l’ouverture « sans conditions » de l’Assemblée provinciale, leur lieu de travail.

« Nous, députés provinciaux du Kwilu, membres de l’Union sacrée et signataires du présent communiqué de presse, dénonçons les forfaits perpétrés par le Général Kanold Kamana en violentant les députés provinciaux et en fermant les portes de l’Assemblée provinciale sans document alors que l’enceinte de l’Assemblée est inviolable », ont-ils déclaré.

Lire aussi  Tshopo : Le Président et le vice-président de l'Assemblée provinciale de nouveau visés par des pétitions

Dans cette declaration, Ils ont cependant déploré l’ingérence de trois (3) ministres nationaux dont deux (2) originaires du Kwilu et un (1) originaire de la province de Lomami, dans les affaires internes de la province.

« Dénonçons, en outre, les manœuvres dilatoires orchestrées par deux ministres nationaux originaires du territoire de Masimanimba dans la province du Kwili et un ministre d’Etat, originaire de la province de Lomami, ayant adhéré à l’Union sacrée mais continuant à torpiller les effort du changement au sein des institutions provinciales du Kwilu. Fustigeons le comportement de l’un d’eux, membre du PALU (Parti Lumumbiste Unifié), bénéficiant du pouvoir de l’Union sacrée au sein du gouvernement central pendant que son suppléant à l’Assemblée provinciale du Kwilu n’a jamais adhéré à l’Union sacrée », ont-ils ajouté.

Ils ont en outre indiqué que ces ministres militent pour le maintien des animateurs du Front Commun pour le Congo (FCC) au sein des institutions de la province du Kwilu afin de renforcer les actions du FCC et saper celles du Chef de l’État.

Lire aussi  Kahumbu Mandungu Bula nommé coordonnateur exécutif du bureau de coordination de suivi du projet du port de Banana

Patrick Matanga, à Bandundu

Lire aussi

Les plus populaires