Condamnation Kamerhe : L’UNC interdit à ses députés de participer aux réunions de CACH et de l’Union sacrée

 

Les députés de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) sont interdits de prendre part aux réunions du Cap pour le Changement (CACH) et de l’Union sacrée de la nation, plateformes dont l’UNC est membre. Ceci en attendant les décisions à prendre pour « lever les options » qui vont déterminer leur combat politique. C’est ce qu’a déclaré le secrétaire général de ce parti, Billy Kambale après la réunion qui a mis, autour d’une table, ses membres au Gouvernement et mandataires publics ce mercredi 16 juin au siège de l’UNC à Barumbu.

 » Nous nous sommes entendus que la discussion devrait continuer avant que nous levions des options, parce que nous ne voulons pas tomber dans le piège de l’ennemi qui veut deviser l’UNC. Nous devons sensibiliser un maximum des gens pour que quand nous nous allons lever ces options, que tout le monde nous suive. À ce stade, nous demandons seulement à nos députés de suspendre leur participation dans les réunions de CACH et de l’Union sacrée parce que nous constatons qu’il y a un complot bien monté contre notre président », a dit Billy Kambale.

Et de poursuivre :  » Nous invitons tous les militants de l’UNC à rester mobiliser parce que les gens qui ont arrêté vital Kamerhe n’ont pas la bonne foi. Nous les avons promis de faire une opposition farouche et nous allons le faire ».

Cette communication était précédée de la manifestation des militants de ce parti qui a eu lieu ce mercredi 16 juin devant le siège national de l’UNC, en rapport avec la condamnation à 13 ans de prison, par la Cour d’Appel, de Vital Kamerhe dans le dossier détournement des fonds alloués au programme d’urgence de 100 jours du Chef de l’État dans son volet habitat.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires