Félix Tshisekedi : « Je souhaiterais que mon successeur à la tête du Congo, soit une femme »

 

« Je souhaiterais que mon successeur à la tête du Congo, soit une femme », a déclaré le samedi 19 juin Félix Tshisekedi à Bunia, dans la province de l’Ituri. Le Président de la République a échangé avec les Forces vives de la province.
L’état de siège, l’enrôlement des jeunes, la situation économique, la pandémie de Covid-19…des sujets abordés lors de cette rencontre.

A cette même occasion, Félix Tshisekedi a jeté des fleurs à l’Inspection générale des Finances (IGF) pour le travail qu’il abat jusque-là. « Aujourd’hui, de plus en plus on sent qu’il y a la peur de l’État, aujourd’hui un responsable avant de mettre l’argent dans sa poche, il réfléchit et dit, ah si l’IGF passe par ici, na bebi (entendez : je suis foutu) », a fait savoir le Président de la République.

« Je ne suis pas un président de la République pour les maffieux. Je suis là pour les Congolais et pour que ce pays se redresse. Il peut se redresser et va se redresser », a-t-il dit regrettant que « la justice soit un ventre mou de la République ». Il a espéré voir la justice faire du bon travail pour contribuer au bon fonctionnement du pays.

Lire aussi  APK : Gentiny Ngobila dépose le budget 2021 évalué à 724 milliards FC

Sur le plan sécuritaire, Félix Tshisekedi a affirmé que « la situation est complexe, elle dure depuis plus de 20 ans, ce n’est pas en un mois d’état de siège, qu’on va tout régler, prenez patience, soyez indulgents, nous travaillons ».

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires