Kasaï : « Ma réhabilitation ne constitue pas une victoire d’un camp sur un autre, mais plutôt la victoire de l’état de droit » (D. Pieme)

 

Quelques jours après sa réhabilitation par la Cour constitutionnelle, le Gouverneur du Kasaï Dieudonné Pieme Tutokok s’est dit « satisfait » de la décision de la Haute cour et note que sa réhabilitation « n’est pas une victoire d’un camp ou d’un autre, mais plutôt de la justice qui a dit le droit, en mettant en pratique l’état de droit ».

« Je suis satisfait du travail de la justice, c’est la victoire de la justice, ce n’est pas la victoire de mon camp pour chanter les chants de triomphe, la justice a fait son travail », s’est réjoui Dieudonné Pieme.

Il annonce, par ailleurs, des consultations avec ses partenaires politiques avant de « tirer les conséquences de cette situation ».


Quant au détournement des deniers publics lui reproché par l’Assemblée provinciale, Dieudonné Pieme dit détenir « des preuves » sur l’utilisation de ces fonds avec autorisation du Président de l’Assemblée provinciale.

« Certainement qu’il y avait vice de procédure, si l’Assemblée me donnait l’occasion de me défendre, ces 22 députés ne pouvaient pas voter ainsi, parce que j’ai toute les preuves sur l’utilisation de ces fonds sur orientation du président de l’Assemblée provinciale Aloïs Mushitu Ngenge », explique-t-il.

Lire aussi  Élections 2023 : La CENI "doit instruire les SEP et chefs d'antennes à prendre en compte toutes ses listes d'observateurs" (Société civile OSPC)

Il est à noter que le Gouverneur Dieudonné Pieme est réhabilité par la Cour constitutionnelle après sa déchéance par les élus provinciaux.

Diaris Kindalo, à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires