Kasaï-Oriental/Destitution Maweja : La LUCHA salue l’arrêt de la Cour constitutionnelle et appelle à la publication d’un calendrier électoral

 

Le mouvement Citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) à Mbuji-Mayi dans la province du Kasaï-Oriental, a, dans un communiqué signé ce mercredi 23 juin, exprimé sa satisfaction quant à la confirmation de la destitution de Jean Maweja Muteba de la tête de la province du Kasaï-Oriental.

La LUCHA affirme, dans ce document, avoir accueilli « favorablement » l’arrêt de la Cour constitutionnelle dans le dossier Maweja Muteba. Il considère, en outre, que cette décision de la justice est un « couronnement d’une lutte citoyenne de longue date ».

« La LUCHA accueille favorablement l’arrêt de la Cour constitutionnelle qui a débouté Jean Maweja Muteba, désormais ex gouverneur du Kasaï-Oriental en date du 19 Juin 2021. Cette action de la justice est un couronnement d’une lutte citoyenne de longue haleine dont le go a été donné par notre mouvement depuis novembre 2019 avec la campagne dénommée Maweja doit partir », peut-on lire dans ce communiqué.


Le mouvement citoyen qui reprochait à l’ancien gouverneur un  » leadership douteux et non prometteur », pense que la destitution de Maweja « ouvre une porte à un autre chapitre ». La LUCHA appelle, par la même occasion, la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) à  » publier sans tarder le calendrier électoral ».

Lire aussi  Ituri : Un notable qualifie de "condamnable" l'exploitation de l'or par les chinois à Mambasa

 » Le départ de Maweja ouvre une porte à un autre chapitre. Cette étape reste la plus déterminante, car son aboutissement marquera tout l’avenir de ce quinquennat. De ce fait, notre mouvement demande au ministère de l’Intérieur d’instruire à la Commission électorale indépendante de publier sans tarder le calendrier électoral afin de permettre à l’organe délibérant de statuer sur l’élection du gouverneur dans un délai raisonnable », ajoute-t-il.

Par ailleurs, le mouvement citoyen Lutte pour le Changement appelle la population à rester « mobilisée, car son avenir est intimement lié à la qualité de ses dirigeants qu’elle se choisira ».

Il sied de rappeler que l’ancien gouverneur Jean Maweja Muteba a été débouté par la Cour constitutionnelle le vendredi 18 juin dernier. L’ancien numéro du Kasaï-Oriental avait introduit, depuis avril dernier, une requête à la Cour constitutionnelle dénonçant ce qu’il qualifiait « d’irrégularités » ayant, selon lui, entaché la procédure de sa déchéance. Il évoquait notamment le « non respect du délai réglementaire de 48h et le refus du report sollicité auprès de l’Assemblée provinciale pour préparer ma défense ».

Lire aussi  Kinshasa : Quand des agents de l'hôtel MP filment et balancent sur la toile des images d'une fille complètement nue droguée et dépouillée de tout par son concubin

Christian Ngeleka, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires