Tshikapa : La Police interpelle 9 manifestants lors de la marche anti-Pieme

 

Les éléments de la Police Nationale Congolaise ont mis la main sur 9 manifestants lors de la marche anti-Pieme organisée ce mercredi 23 juin dans la ville de Tshikapa, province du Kasaï, dont la majorité est constitué des président des associations et mouvements de pression membres de la société civile. Selon ces manifestants, l’objectif de cette marche convoquée à l’initiative de la société civile bonne gouvernance, était de dire non au retour de Dieudonné Pieme à la tête de l’exécutif provincial, après sa réhabilitation par la cour constitutionnelle.

Des mouvements citoyens comme le Congo debout, la dynamique des jeunes leaders et d’autres organisations ont pris part à cette manifestation, pourtant interdite par le maire de la ville de Tshikapa pour des raisons liées à la pandémie de Coronavirus.

« Vu la période que traverse le pays et la province du Kasaï en particulier, caractérisée par le retour très virulent de la COVID-19, considérant les gestes barrières édictés par le Chef de l’État, interdisant le rassemblement de plusieurs personnes et les manifestations publiques… cette marche est interdite. En effet, j’invite les organisateurs au respect des gestes barrières », avait signifié le Maire de la ville aux organisateurs de cette marche.

Lire aussi  30 juin : Tshisekedi va parler ce soir

Le gouverneur Dieudonné Pieme a été destitué le 21 avril 2021 par l’Assemblée provinciale du Kasaï pour « megestion et détournement des derniers publics ». Après sa requête introduite à la Cour Constitutionnelle, Dieudonné Pieme a été réhabilité de ses fonctions le 18 juin 2021.

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires