Ituri : La population en colère brûle un présumé ADF tué par l’armée à Ndimo

 

La situation sécuritaire est restée tendue toute la journée de ce mercredi 30 juin 2021 dans la localité de Ndimo, en chefferie de Walese Vonkutu, dans le sud du territoire d’Irumu en Ituri.

À la base, une attaque armée des terroristes ougandais de DAECH-RDC, les tristement célèbres Forces Démocratiques Alliées (ADF) contre ce village situé sur la route Komanda-Beni. D’après plusieurs sources concordantes qui se sont confiées à ACTU7.CD, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) arrivées sur les lieux sont parvenues à repousser les rebelles. Un combattant « ennemi » a été tué. Son corps sans vie a été récupéré puis brûlé sur la voie publique par la population en colère.

Cette information est confirmée au média en ligne non aligné par la Convention pour le Respect des Droits Humains (CRDH), une structure locale de défense des droits de l’homme. D’après Christophe Munyanderu son coordonnateur, les rebelles ougandais seraient, en ce moment, aux alentours du village voisin de Ottomaber.

Lire aussi  Le projet "zéro trou à Kinshasa" va coûter 32 Millions USD à l'État, à sa pour la 1ère phase des routes désenclavées

« Cette présence de l’ennemi crée la psychose et la débandade au sein de la population civile », déclare la même source qui ajoute, « (…) après Ndimo, l’ennemi s’est dirigé vers Ottomaber. Des coups de feu ont été tirés et la population est en débandade en ce moment (…) À Ndimo, l’armée a tué un ADF et la population a brûlé son corps (…) Depuis dimanche 27 juin l’ADF circule dans la zone (…) ».

Cette activisme des rebelles ougandais a entraîné la suspension du trafic routier entre le Nord-Kivu et l’Ituri. Plusieurs voitures et camions qui se dirigent vers Beni et Butembo ont été contraints de rebrousser chemin vers Komanda.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires