Kwilu : La société civile s’insurge contre la déclaration de désaveu des chefs coutumiers au gouverneur qui « frise la déstabilisation de la province »

 

Dans une déclaration du 18 juillet 2021 à Kinshasa, la dynamique des chefs coutumiers représentant la province du Kwilu en séjour à Kinshasa, a désavoué le Gouverneur de la province du Kwilu, Willy Itsundala. Ces chefs traditionnels demandent aux députés provinciaux de « s’unir pour sauver la province malade » et bien défendre tous ses acquis compte tenu du fait que « gouvernement provincial est incapable d’assurer la maîtrise des affaires de la province. Tout est par terre ».

Le cadre de concertation provinciale de la société civile pour sa part, s’insurge contre cette déclaration qu’il rejette en bloc. Cette frange de la société civile considère que la part de la population dans une politique publique se ressent dans la construction et réhabilitation des infrastructures publiques dont les routes, les centres de santé et les écoles…

C’est dans ce cadre que Placide Mukwa, premier vice-président du cadre de concertation provinciale de la société civile, Huguette Pumbu de la nouvelle société civile et Clément Tayeye, de la société civile force vive, ont mis en garde ces chefs coutumiers en condamnant cette déclaration.

« (…) Refusons des manipulations de groupe des politiciens comme en 2011 qui a chassé un Gouverneur qui était en train de mettre la province dans le rail du développement ; dénonçons et condamnons le contenu de cette déclaration de désaveu du gouvernement provincial par un groupe de chefs coutumiers qui habitent Kinshasa et qui n’ont pas qualité », lit-on dans une mise au point faite ce mercredi 20 juillet.

Cette structure citoyenne dénonce et condamne aussi « l’instrumentalisation d’une frange de la population faisant des déclarations qui ignore tant soit peu les quelques infrastructures à impact visible de l’actuel gouvernement » et adresse « une sévère mise en garde à tous ces chefs coutumiers irresponsables ayant abandonné leurs postes de travail pour trouver refuge à Kinshasa et qui tentent de déstabiliser la province au lieu de la reconstruire ».

Ces membres de la société civile ont en outre renouvellé leur attachement à la stabilité des instructions provinciales pour l’émergence de la province et ont déclaré leur soutien au Président de la République Félix Tshisekedi dans sa vision politique du peuple d’abord et de l’union sacrée de la nation.

Patrick Matanga, à Bandundu

Lire aussi

Les plus populaires