État de siège au Nord-Kivu : l’armée « promet la prison à certains députés provinciaux qui tentent de saboter ses actions »

 

Dans une émission diffusée à la radio télévision des Forces Armées de la République Démocratique du Congo,
le porte-parole du Gouverneur militaire du Nord-Kivu, a « promis la prison dès maintenant à certains députés provinciaux » qui tenteraient selon lui, de saboter les actions menées par l’armée pendant cette période de l’État de siège.

Cet officier supérieur des Forces Armées de la République Démocratique du Congo rassure que tout Député qui va se compromettre sera désormais interpelé, entendu, jugé puis condamné.

Soulevant une exception, le Général Sylvain Ekenge a indiqué que quelques uns parmi ces députés ont des antécédents avec la justice mais n’ont jamais été condamnés suite à des immunités qu’ils ont obtenues après avoir été élus par la population.


« … La meilleure façon de les neutraliser c’est les mettre en prison… On va le faire, à partir de maintenant ils seront interpellés, entendus, jugés et condamnés…Ils croient qu’ils vont le faire comme ils l’ont fait dans le passé, mais pas pendant l’état de siège… », a-t-il déclaré.

Lire aussi  Beni : Plusieurs morts dans une nouvelle incursion des ADF à Mamove

Dans une correspondance adressée au chef de l’État, 17 députés provinciaux avaient dénoncé des dérapages observés dans cette période de l’état de siège. Ces derniers ont souhaité que l’état de siège soit redéfini en le circonscrivant que dans les zones touchées par l’insécurité et cela d’une manière rotative.

La Rédaction

Lire aussi

Les plus populaires