Moïse Katumbi prêt à quitter l’Union sacrée « si la loi Tshiani venait d’être programmée à l’Assemblée nationale»

 

Dans une interview accordée au magazine Jeune Afrique, le président d’Ensemble pour la République Moïse Katumbi a menacé de quitter l’Union sacrée au cas où la proposition de Noël Tshiani sur le verrouillage de l’accès aux postes régaliens en RDC, sera inscrite au calendrier des travaux de l’Assemblee Nationale.

« Oui, il s’agit clairement d’une ligne rouge. Si elle venait à être ne serait-ce que programmée pour être débattue au Parlement, nous quitterions la majorité », a déclaré le président d’Ensemble pour la République.

Bien avant la sortie médiatique de Moïse Katumbi, les députés d’Ensemble pour la République et ceux du grand Katanga avaient, lors d’une déclaration le 14 et 24 juillet dernier, invité le speaker de la chambre basse du parlement Christophe Mboso de s’abstenir d’inscrire la proposition de Noël Tshiani dans le calendrier des matières à débattre dans les prochains jours en plénière.


La proposition de Noël Tshiani a été déposée au bureau de l’Assemblée nationale par le député Nsingi Pululu depuis le 8 juillet dernier. L’auteur de cette proposition de loi ne cesse d’animer des conférences dans les milieux universitaires pour expliquer le bien fondé de sa proposition qui, selon lui, ne vise pas Moïse Katumbi.

Lire aussi  RDC : Félix Tshisekedi lance un séminaire de renforcement des capacités des membres du Gouvernement ce jeudi

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires