État de siège : Guidon Shimiray prêt à se rendre mais sous quelques conditions (interview)

 

Il est 17h, le soleil vient de se coucher à Mpofi dans le territoire de Walikale. Le ciel devient nuageux et des orages se font voir, malgré cela le reporter du média non-aligné est debout attendant l’arrivée du Général autoproclamé Guidon Shimiray, leader du mouvement d’autodéfense Nduma defense of Congo, NDC-R que la population appelle affectueusement sur place « Mukombozi ».

Souriant, avec des lunettes noires et son chapeau tachetée , le Général Autoproclamé Guidon Shimiray arrive habillé en tenue militaire de couleur verte et noire. « Salut chers amis, vous êtes déjà là, c’est bien », a-t-il lancé avant de prendre place devant la caméra et le micro.

Brève interview


Guidon Shimiray accepte de répondre seulement à 4 questions pour une interview d’une dizaine de minutes. Il accepte aussi de parler dans toute franchise de l’État de siège.

ACTU7 : Général Guidon Shimiray Bonsoir!

GS : Bonsoir

ACTU7 : Ce dernier temps nous constatons des redditions au sein de votre mouvement, pourquoi choisir cette période ?

GS : Effectivement, c’est pour répondre à l’appel du Chef de l’État que nous avons accepté de rendre nos hommes aux FARDC.

ACTU7 : Pourquoi seulement en cette période de l’État de siège ?

GS : Nous sommes contents que le président de la République ait décrété l’État de siège dans l’Est de la République Démocratique du Congo, c’est d’ailleurs ce qui nous a encouragé à répondre à l’appel du Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour pacifier l’Est du pays.

ACTU7 : Que répondez-vous à ceux qui disent que vous vous êtes déjà rendus aux FARDC ?

Lire aussi  Nord-Kivu : Les déplacés de guerres de Watalinga appelés à regagner leurs villages respectifs

GS : Ceux qui disent ça, je ne les condamne pas mais ils doivent savoir que la reddition est un processus ce n’est pas une baguette magique. Nous avons remis note cahier des charges aux autorités, nous avons montré la bonne volonté pour se rendre. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai envoyé le 1013 ème bataillon de mon mouvement pour qu’il aille nous précéder. Si les autorités répondent favorablement à notre cahier des charges, nous allons aussi suivre après car c’est notre passage exigé.

De la parole à l’acte

Comme annoncé dans l’interview, le Général et leader du mouvement d’autodéfense NDC-R, Guidon Shimiray a aussi autorisé le reporter du média non-aligné à participer à un briefing avec ses hommes qu’il a décidés de rendre aux FARDC. Celui-ci invite ces derniers à une bonne conduite et leur rassure qu’ils seront bien traités entre les mains des autorités et vont être rapidement réintégrés dans la communauté pour ceux là qui vont le souhaiter et dans l’armée pour ceux qui vont souhaiter continuer à servir la nation. Il insiste aussi sur la discipline.

Sous une forte pluie, le reporter d’Actu7 a décidé de se séparer d’avec le Général Guidon Shimiray, pour continuer son périple sur une route impraticable. Le lendemain matin, c’est l’arrivée à Walikale centre à plus de 250 Km de Goma.

Déjà dans les avant-midis, la population a envahi le plus grand Rond point de Walikale pour participer à la cérémonie officielle de reddition de plus de 68 hommes du mouvement d’autodéfense NDC-R de Guidon. Vers midi, la mise en place est terminée, toutes les autorités locales sont presque là pour accueillir les rendus.

Lire aussi  RDC/ADF : Une pétition initiée par la société civile pour autoriser aux citoyens de disposer des armes d'autodéfense

C’est en début de soirée presque que les rendus arrivent Walikale sur des motos escortées par des jeeps des Forces Armées de la République Démocratique du Congo. Ils viennent non seulement se rendre mais ils déposent également une trentaine d’armes. Sur place, ils sont ovationnés par la population : « Bienvenue et merci de donner la chance à la paix chers frères », ont-ils dit.

Tour à tour, les représentants de deux côtés c’est-à-dire les officiels et ceux du Général Guidon défilent à la tribune avec des messages de consolidation et de paix devant la population.

Un message a attiré l’attention du public. C’est celui du représentant de la famille biologique de Guidon Shimiray qui va remettre le cahier des charges du mouvement NDC-R à l’administrateur militaire du territoire de Walikale. Dans la lecture de ce cahier des charges, le mouvement nduma defense of Congo conditionne la reddition de Guidon Shimiray par notamment la suppression du mandat d’arrêt qui pèse sur lui. Ce mouvement recommande aussi la reconnaissance des grades des rendus du NDC-R au sein des FARDC pour ceux-là qui souhaitent intégrer…

Le soir tombe, la cérémonie prend fin et tous les rendus sont orientés dans un camp de cantonnement des FARDC situé à quelques kilomètres de là.

La société civile jointe par ACTU7.CD sur place a recommandé, la mise en œuvre effective du programme DDRCS pour la prise en charge des rendus.

David Lupemba de retour de Walikale centre

Lire aussi

Les plus populaires