Kasaï-Oriental : Le collectif des médecins non affectés dénonce la « discrimination » dans leur affectation

 

Le collectif des médecins non affectés du Kasai-Oriental dénonce la discrimination dont font l’objet les médecins dans leur affectation. Dans un mémorandum adressé au président de l’Assemblée provinciale dont une copie est parvenue à ACTU7.CD ce samedi 11 septembre, le collectif fustige le « manque de volonté des autorités de la province dans l’affectation des médecins ».


Ces derniers parlent d’un moratoire du Gouvernement central relatif à l’interdiction de recruter de nouvelles unités dans la fonction publique dont se servent les autorités concernées pour justifier leur position. Dans ce même document, ce collectif sollicite du président de l’organe délibérant de la province son implication pour « lever ce prétexte qui n’est en vigueur qu’au Kasaï-Oriental ».

« (…) Ayant observé avec regret, depuis le début de la prise de pouvoir par le président de la République jusqu’à nos jours, le manque de volonté délibéré des autorités de la province dans l’affectation des médecins prétextant le moratoire du pouvoir central relatif à l’interdiction de recruter de nouvelles unités dans la fonction publique sur l’étendue du pays. Nous venons solliciter votre implication pour lever ce prétexte qui n’est en vigueur qu’au Kasaï-Oriental en vue de nous permettre servir la nation », peut-on lire dans ce document.


Et d’ajouter :  » Cedit moratoire sélectif que nous n’avons jamais lu ni vu, mais qui ne frappe que le Kasaï-Oriental, nous étonne du fait qu’il n’est nullement appliqué dans d’autres provinces où les commissions d’affectation sont régulièrement signées ».

Le collectif des médecins non affectés du Kasai-Oriental compte une centaine des médecins inscrits régulièrement au tableau de l’ordre des médecins dont certains ont plus de cinq (5) ans d’inactivité.

Christian Ngeleka,à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires