Hydrocarbures : « Si nous voulons que les choses changent il faudra à un moment prendre des mesures impopulaires et s’assumer » (Didier Budimbu)

 

En réunissant les opérateurs pétroliers lundi, le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, a dit qu’il n’entend pas transiger en faisant appliquer rigoureusement et sans équivoque les mesures qu’il a prises récemment, dans le souci de mettre bon ordre quant au transport du carburant d’une province à une autre.

A cette occasion, le ministre des Hydrocarbures se voulait formel en rappelant le bien-fondé de cette mesure qui consiste à contrôler le volume et la qualité des produits pétroliers et que leur transport inter-pronvicial n’en était pas concerné. Localement, par exemple, de Moanda à Matadi ou de Lufu à Songololo, a-t-il précisé, l’activité pouvait bien se poursuivre.

Le ministre a fait savoir aux participants à cette rencontre que ce ne sont pas les détaillants qui sont visés, mais plutôt les grossistes qui font acheminer des quantités importantes de ces produits pétroliers d’une province à une autre qu’ils écoulent en toute illégalité.

Lire aussi  Lualaba : Félix Momat à Kolwezi pour lancer les travaux de l'atelier budgétaire

Ce qui, de toute évidence, fait non seulement perdre des ressources financières à l’État mais cette pratique met en danger les consommateurs du fait que le contrôle de la qualité n’est nullement assurée.

« Si nous voulons que les choses changent, il faudra à un moment donné prendre des mesures impopulaires et s’assumer », a-t-il dit en substance.

Cellcom

Lire aussi

Les plus populaires