Fermeture de la faculté de médecine à l’UNIBAND : Le Gouvernement provincial dote l’Université d’une clinique récemment construite

 

La fermeture de la faculté de médecine de l’Université de Bandundu préoccupe toutes les couches de la population vivant au chef-lieu de la province du Kwilu. Des organisations associatives de la ville de Bandundu ainsi que les institutions provinciales s’activent pour sortir l’Université de Bandundu de la liste noire des établissements publics non autorisés à organiser la faculté de médecine.

Ce mercredi 22 septembre 2021, les associations et forces vives de la ville de Bandundu, notamment l’Association des Professeurs de l’Université de Bandundu (APUBAND), l’association des notables de la ville, l’Union pour la Relance du Développement de la ville de Bandundu (UREBAND), l’association pour la défense des Intérêts de Bandundu (ADIVB) (…) conduites par le député national élu de Bandundu Maître Papy Niango, ont échangé avec le vice-gouverneur du Kwilu Félicien Kiway sur cette situation qui prévaut à l’Université de Bandundu, à la maison Blanche, au chef-lieu de la province.

 

Prenant la parole en premier, l’élu de la ville de Bandundu a fait part à l’autorité provinciale de leurs inquiétudes concernant la mesure qui frappe l’Université de Bandundu. Dans son speach, il a appelé l’autorité provinciale à saisir le Ministre de l’ESU (Enseignement Supérieur et Universitaire) et de lui demander de surseoir sa décision et d’en suspendre ses effets en leur accordant un moratoire d’une année, afin que touts les critères exigés soient remplis et que l’UNIBAND puisse réouvrir sa faculté de médecine.

Lire aussi  Le professeur Jean de Dieu Minengu "appelle les forces politiques et sociales à bannir les discours de violence et de haine"

Le même message a été relayé par le vice-président de l’association des professeurs de cet alma mater, le Prof. Roland Vele qui a également remercié le Gouvernement provincial pour les efforts fournis jusque-là.

Le président de la notabilité de la ville de Bandundu a, quant à lui, invité toute la communauté de Bandundu ainsi que le Gouvernement provincial à apporter chacun à ce qui le concerne, sa contribution afin que la faculté de médecine de l’unique université installée à Bandundu soit sauvée et continuer à encadrer les futures médecins.

Représentant le comité de gestion de l’UNIBAND, l’administrateur du budget Kennedy Nzumba a fait savoir qu’à la dernière minute, le conseil national de l’ordre des médecins leur reprochait notamment le critère relatif au nombre des professeurs permanents à la faculté de médecin et celui d’une formation hospitalière ont été résolus, étant donné que l’UNIBAND dispose de quatre (4) professeurs permanents à la faculté de médecine et dispose désormais d’une clinique.

Lire aussi  Ass. Nat. : "il ne faut pas que ce changement pour lequel nous nous sommes si tant investis, devienne un slogan vide" (Mboso)

En dernier, le vice-gouverneur de la province du Kwilu Félicien Kiway a tout d’abord rassuré l’assistance des efforts qui sont fournis par le Gouvernement provincial dans la résolution de ce problème et a ensuite annoncé certaines dispositions qui ont été prises. Parmi ces dispositions, il y a notamment la clinique nouvellement construite au sein de l’hôpital général de référence de Bandundu qui a été mise à la disposition de la faculté de médecine et ce même hôpital général servira désormais de centre de recherche pour les étudiants de cette même faculté de médecine de l’Université de Bandundu.

À l’issue de ces échanges, il a été convenu qu’un mémorandum sera déposé au ministère de tutelle afin que celui-ci lève cette mesure qui frappe l’Université de Bandundu.

Patrick Matanga, à Bandundu

Lire aussi

Les plus populaires