Projet de budget 2022 : Un acteur de la société civile demande au gouvernement d’accroître le pourcentage alloué à la défense et à l’industrie

 

Le projet de loi de finances 2022 déposé par le Premier Ministre Jean Michel Sama Lukonde au bureau de l’Assemblée nationale fait réagir en Ituri. Pour Maître Dieudonné Butembezi, défenseur des droits humains actif en Ituri, le pourcentage alloué à la défense et à l’industrie sont en « contradiction avec la politique générale » voulue par l’Exécutif national.

« (…) Le gouvernement dit vouloir faire de la restauration de la paix à l’Est du pays sa priorité, mais réserve au secteur de la défense moins de 5% du budget total. Comment cela est-il possible ? La défense demande assez de moyens et ce n’est pas avec moins de 5% du budget national qu’on peut y parvenir (…) C’est également la même chose pour la justice. On ne peut pas avoir les résultats escomptés sans mettre les moyens (…) », a déclaré Maître Dieudonné Butembezi au cours d’un entretien avec ACTU7.CD.

Le chef d’antenne de la Convention pour le Respect de Droits Humains (CRDH) en territoire de Mambasa, appelle le Gouvernement à augmenter la part réservée à l’industrie pour créer de l’emploi et permettre à plusieurs entités de se développer.


« (…) Le Gouvernement parle de l’année du social. Justement, il faut qu’ils augmentent le pourcentage alloué à l’industrie. Car si l’industrie connaît un ressort, il y aura de l’emploi et le niveau économique de la population va s’améliorer. Avec 1% du budget annuel, c’est impossible d’atteindre ce niveau là (…) », fait remarquer Maître Dieudonné Butembezi.

Le projet de loi de finances 2022 a été déposé au bureau de l’Assemblée nationale le 15 septembre 2021. Ce projet de loi réserve environs quatre (4 ) % au secteur de la défense et environs 1% à l’industrie.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires