La RDC va saisir les instances judiciaires contre les agents de l’OMS, auteurs des abus sexuels lors de la riposte contre Ebola

 

Le Président de la République Démocratique du Congo Félix Antoine Tshisekedi a exprimé son indignation suite aux cas d’abus sexuels commis par les agents de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lors de la riposte contre le virus Ebola.


« Il a résolument condamné ces faits ignobles », peut-on lire dans le compte-rendu de la 22è réunion du conseil des ministres du vendredi 1er octobre.

Félix Tshisekedi a en outre ajouté que la RDC va se constituer partie civile et invite d’ores et déjà les instances judiciaires à une « franche collaboration ».


« Au-delà de cette indignation, il a tout de même salué le courage de l’Organisation Mondiale de la Santé qui a publiquement dénoncé les faits commis par ses agents et promis de se constituer partie civile. Enfin, le Président de la République a lancé un appel à une collaboration franche sur le plan judiciaire entre « nos instances nationales et les instances internationales qui seront chargées de faire toute la lumière sur cette affaire ».

En effet, plusieurs agents de l’OMS sont accusés des violences sexuelles sur des dizaines de personnes en République Démocratique du Congo lors de la période de la riposte contre Ebola.

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires