Volcan Nyiragongo : La variation élevée en concentration du dioxyde de carbone à Munigi fait penser à une anomalie qui exige un suivi particulier (OVG)

Dans son bulletin hebdomadaire rendu public le lundi 18 octobre 2021, l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) informe les populations de cette ville du Nord-Kivu, Gisenyi et de partout ailleurs que la variation élevée en concentration du dioxyde de carbone à Munigi fait penser à une anomalie qui exige un suivi particulier.


Selon ce bulletin, les données instrumentales acquises pendant la période allant du 11 au 17 octobre 2021 relèvent que sur la Séismologie, les séismes à longue période ont été enregistrés dans le cratère central du volcan Nyiragongo et autour du cratère dans la direction Nord-Est. Dans l’aire du volcan Nyamulagira, le nombre de séismes était faible, mais non négligeable. En date du 16 octobre 2021, à 02h23’27 » (temps local), un séisme tectonique de magnitude 5.2 a été
enregistré et ressenti au grand Nord, au point de coordonner 0.33’s et 29.82’E à une profondeur de 28 km. Des tremblements
de terre ont encore secoué le lac Kivu. Ils n’étaient néanmoins pas ressentis.

Les mêmes données indiquent que sur le point de la Géothermie et des fractures, les températures dans les fractures actives au Sud du volcan Nyiragongo ont demeuré stables, mais manifestaient une légère tendance à la hausse dans la majorité de sites. Les extensions de ces fractures se sont
dilatées, bien que cette dilatation était faible. Cette dilatation était croissante du Sud de la ville vers le Nord.


S’agissant de la Géochimie, l’OVG indique que les mesures de la concentration du dioxyde de carbone effectuées dans les sites habituels ont montré des variations moins significatives. Seuls les sites de Bugarura 3 et Munigi 1 ont connu une grande augmentation en dioxyde de carbone.

Pour la situation du dioxyde de soufre, ce gaz continue d’être enregistré dans le panache volcanique. Sa présence
continue à prouver l’augmentation progressive du lac de lave.

Pour ce qui est de la Technique, le bulletin renseigne qu’une station GPS a été réinstallée à l’OVG. Hormis cela, tous les réseaux des stations sismographiques, DOAS,
GPS, Météo et mesures des températures fonctionnent normalement.

Dans sa conclusion, cette structure chargée de surveiller les volcans au Nord-Kivu précise que les données instrumentales acquises durant la période susmentionnée indiquent que les deux (2) volcans sont toujours en activité. Le niveau d’alerte du volcan Nyiragongo reste le jaune, ce qui signifie la vigilance.

David Lupemba

Lire aussi

Les plus populaires