Pollution rivières Kasaï et Tshikapa : 385 cas de l’épidémie de la fièvre typhoïde confirmés dans la zone de santé de Kalonda en l’espace d’un mois

 

Au total, 385 cas de la fièvre typhoïde et 2 cas suspects de rougeole ont été enregistrés dans la zone de santé de Kalonda dans la ville de Tshikapa, dans la province du Kasaï. Ces statistiques sont dévoilées à la presse par le médecin-chef de zone de santé de Kalonda, le Docteur Florry Ngotota.

« Cette situation remonte à la deuxième quinzaine du mois de septembre jusqu’au 20 octobre de 2021 », dit-il devant la presse.

Parmi les secteurs favorisant, celui-ci cite l’insuffisance en eau potable qui semble être à l’origine de l’augmentation des cas de cette maladie des mains sales, enregistrés dans cette partie du pays, suite à la pollution des eaux de la rivière Tshikapa et Kasaï en août dernier.


« Nous sommes confrontés à une situation liée à la catastrophe environnementale qu’a connue la ville de Tshikapa. La zone de santé de Kalonda traversée en grande partie par la rivière Kasaï a déjà enregistré 385 cas de fièvre typhoïde et 2 cas suspects de rougeole dont les deux échantillons ont été prélevés. Nous craignons que le pire arrive, si rien n’est fait à la Regideso », a-t-il indiqué.

Le Docteur Florry Ngotota ajoute que la pénurie en eau potable dans ce coin non alimenté par la Regideso serait également à l’origine de l’épidémie et appelle la population à l’application stricte des mesures d’hygiène pour éviter la contamination.

Il est à noter que la population de la colline qui regorge deux communes est privée d’eau potable de la Regideso depuis l’effondrement du pont Kasaï.

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires