RDC : Un acteur politique pense que « ceux qui disent que la gratuité de l’enseignement est un fiasco, ce sont les ennemis du Chef de l’État et du pays »

 

Certains acteurs politiques se sentent « lésés » lorsqu’ils assistent à des critiques de la gratuité de l’enseignement prônée par le Président de la République. C’est le cas de Pitshou Mukoso Numandjoko qui pense que cette disposition constitutionnelle que fait appliquer Félix Tshisekedi, vise aussi l’amélioration des conditions de vie des enseignants.

Ce cadre de l’Union des Congolais Consciencieux pour le Développement (UCCD) laisse entendre que le Chef de l’État est ovationné par certains à cause de cette disposition, pendant que les autres passent du temps à lui lancer des boulets rouges.

« Tous les enseignants de la République Démocratique du Congo ont droit aux soins de santé de qualité, car du grand travail dans la formation des dirigeants du pays, ils en sont les principaux artisans, mais quelques fois oubliés. Dans le souci de redonner un peu de sourire à ces héros dans l’ombre (…) si certaines personnes estiment que la gratuité d’enseignement est un fiasco, d’autres par contre félicitent le Chef de l’État dont l’une de ses plus grandes attentes consiste à instaurer un enseignement de qualité au plus grand nombre », a indiqué Pitshou Mukoso Numandjoko.

Lire aussi  FCC : La conférence des présidents désavoue la cellule de crise mise en place par Joseph Kabila et annonce sa dissolution

Dans une interview accordée à ACTU7.CD, ce cadre l’UCCD, parti cher à Joseph Nsabua Kapuku, fait savoir que la gratuité de l’enseignement « c’est une façon d’aider ceux qui manquent de moyens pour envoyer leurs enfants à l’école ».

« (…) Ceux qui disent que la gratuité d’enseignement est un fiasco, ce sont les ennemis du Chef de l’État et de la RDC. Depuis l’indépendance jusqu’aujourd’hui, il n’y a jamais eu la gratuité effective sur toute l’étendue du territoire national. Depuis l’avènement du Chef de l’État Félix Tshisekedi, il a eu à imposer l’effectivité de la gratuité de l’enseignement sur l’ensemble du pays (…) la gratuité d’enseignement est une réussite », a expliqué Pisthou Mukoso.

Investiture de Dénis Kadima à la CENI

S’agissant de l’investiture de Dénis Kadima comme président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), ce dernier a félicité le Chef de l’État pour sa « bravoure ». En même temps, il réfute les allégations selon lesquelles il y aurait glissement en 2023.

Lire aussi  Recrutement à l'IGF : Le CNPAV appelle à la suspension de la procédure de recrutement de deux directeurs de TRANSCO impliqués dans les détournements

 »Il n’y aura pas glissement en 2023. Nous avons confiance au Chef de l’État. Le Président Félix Tshisekedi est le choix du peuple, nous sommes derrière lui, il sera réélu. Une importante étape du chemin menant vers les élections vient d’être franchie », a-t-il souligné.

Par ailleurs, il a également appelé la jeunesse congolaise au changement de mentalité et à la conscience, car la jeunesse est l’avenir de demain.

« J’en appelle aux jeunes congolais de se prendre en charge pour militer contre les antivaleurs. L’avenir de demain c’est la jeunesse éviter l’instrumentation », a-t-il conclu.

Jérémie Ngunga Léman

Lire aussi

Les plus populaires