Bukavu : la fédération de la société civile dénonce l’érection d’un cachot clandestin à Camp TV par un officier de l’armée

 

La fédération de la société civile au Sud-Kivu dénonce l’érection d’un cachot clandestin à Camp TV, au quartier Nyakaliba dans la commune de Kadutu à Bukavu.

Selon un communiqué signé par le rapporteur de cette structure citoyenne, Fabrice Tembeze, ce cachot est orchestré par le commandant militaire en poste à Camp TV.

Cette structure dit avoir reçu des alertes de la part de la population du milieu qui est « victime de cette forfaiture ».


Ce communiqué rapporte que les éléments FARDC de l’unité que dirige ce commandant, arrêtent, torturent et rançonnent les paisibles citoyens, alors qu’ils ne doivent pas s’occuper des dossiers civils.

« () Eu égard à ce qui précède et pour continuer à garder la confiance avec notre armée qui est d’ailleurs accompagnée par la population pour maintenir la sécurité en province, la Fédération de la Société Civile exige :
1. La suppression pure et simple de ce cachot qui du reste n’est pas connu par la 33eme région militaire;
2. La libération sans condition des personnes détenues arbitrairement depuis samedi 13 novembre;
3. La permutation du commandant KIBONGE basé à camp TV qui se comporte déjà en chef coutumier », lit-on dans ce communiqué parvenu à ACTU7.CD.

Lire aussi  Beni : Un mort dans une embuscade des ADF à Mukoko

La fédération de la société civile au Sud-Kivu « se réserve le droit d’organiser des actions citoyennes au cas où ce cachot n’est pas supprimé », a martelé son président Frédéric Mushagalusa.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires