Kamituga : Le groupe de réflexion de l’élite congolaise « Congo Mupya » ASBL dénonce la spoliation du marché de Kabukungu

 

Le groupe de réflexion de l’élite congolaise « Congo Mupya ASBL » dénonce la spoliation du marché de Kabukungu situé dans la ville de Kamitungu en territoire de Mwenga au Sud-Kivu.

Cette structure l’a fait savoir dans une lettre ouverte adressée au Gouverneur de la province Théo Ngwabidje, dont une copie est exploitée par ACTU7.CD ce mercredi 17 novembre 2021.

Son coordonateur Guelord Kyalondawa, qui signe la correspondance, affirme que ledit marché serait spolié par le nommé Singira Ngabo Myavu Honoré sous la facilitation du maire de la ville de Kamituga Budya M’Pila Alexandre.


Cette structure précise que selon les documents de vente, le marché aurait été vendue par un certain Kasolole Jurbe le 10 février 1978, alors que pendant cette période, cette concession était une propriété privée de la société SOMINKI, chose qui mène à croire que le document de vente sur base duquel le maire de la ville a délivré l’acte attestant le droit d’occupation parcellaire serait frauduleux.

Lire aussi  Nord-Kivu : Une vingtaine des militants Lucha interpelés par la police dans une manifestation contre l'insécurité à Butembo

« Excellence monsieur, nous constatons qu’un groupe des intouchables des malfaiteurs est en train de se développer petit à petit dans la ville de Kamituga et de réseau s’attaque contre les biens publics de l’État au vue et au su de tout le monde et malheureusement au détriment de la population », rapporte ladite lettre.

Avant de souligner : « Ce qui inquiète plus est de constater que certains individus actuellement dans ce pays peuvent poser des actes pareils qui touchent négativement l’intérêt de l’État congolais et reste impunis comme si de rien n’était ».

Tout en exigeant que les coupables soient traduits en justice et qu’une enquête soit menée en vue de traquer d’autres cas similaires, l’ASBL « Congo Mupya » recommande au Gouverneur de la province une implication totale pour que les vendeurs de ce dit marché puisse continuer à vaquer paisiblement à leurs activités commerciales.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires