Ituri : Le tronçon routier Molokayi-Avakubi réhabilité par une société minière

 

Long de près de cent (100) kilomètres, le tronçon routier Molokayi-Avakubi était jadis un « véritable chemin de la croix » pour les usagers de la route, principalement les conducteurs de gros véhicules. Confrontée aux memes difficultés, la société Alphamin, qui fait transiter du cassiterite par cette route, a décidé de réhabiliter ce tronçon.


« (…) Avant, il y avait un gros bourbier ici. On pouvait passer des jours voire des semaines ici mais vous-mêmes vous voyez que c’est presque du goudron ici (…) Vraiment nous remercions Alphamin pour ce souci (…) », se réjouit un conducteur de véhicule trouvé au village Babeke.

« (…) Si toutes les sociétés qui exploitent des matières premières dans notre pays faisaient la même chose, personne ne va plus se plaindre. Nous avons trop souffert sur ce tronçon (…) même s’il reste d’autres endroits chauds sur cette route mais moi je préfère y voir un verre à moitié plein », indique Pétro un conducteur de moto trouvé à Niania.


Commentant la réhabilitation de cet axe routier, l’administrateur policier du territoire de Mambasa, en séjour dans cette région, encourage les autres opérateurs miniers à suivre l’exemple. Le commissaire supérieur principal Matadi Muyapandi Jean-Baptiste appelle également les autorités nationales et provinciales à réhabiliter d’autres tronçons en délabrement sur la route nationale numéro quatre.

Longue d’un peu plus de mille (1000) kilomètres, la route nationale numéro quatre va de Kasindi (Nord-Kivu) à Kisangani (Tshopo), en passant par la province de l’Ituri. Elle est la principale voie de ravitaillement de la Tshopo, du Haut-Uélé et de l’Ituri en produits manufacturés importés des pays de l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

Andy Kambale Matuku, à Nina

 

Lire aussi

Les plus populaires