Sit-in du bloc patriotique : Dispositif sécuritaire musclé au quartier général de la CENI

En prévision du sit-in du bloc patriotique prévu ce lundi 22 novembre, les éléments de la Police Nationale Congolaise (PNC) sont déployés sur tout le périphérique du quartier général de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dans la commune de la Gombe.

Ici, l’accès est difficile. À l’arrêt Vodacom jusqu’à atteindre la gare centrale, pas de passage pour les personnes, même les véhicules.

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila a interdit le sit-in du bloc patriotique. Selon le premier citoyen de la ville province de Kinshasa,  » le siège de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) situé dans le centre-ville est une zone neutre érigée par l’arrêt N°SC/329/CAB/GVK/GTNM/LK/2021 portant interdiction des manifestations publiques dans certaines zones dans la ville de Kinshasa ».


Une décision qui n’a pas du tout été accueilli de deux (2) mains par les organisateurs du sit-in. Par ricochet, ils ont bel et bien maintenu leur manifestion devant la centrale électorale pour dire non à la une CENI politisée et non consensuelle, exiger la fin des massacres dans l’Est du pays et le rétablissement de la sécurité sur toute l’étendue du territoire national, dire non à la prédation et balkanisation, obtenir le retrait définitif du RAM, mais aussi obtenir l’amélioration du système éducatif et la reprise en charge effective après « l’échec cuisant » de la gratuité de l’enseignement de base.

Lire aussi  Tripartite FECOFA, LINAFOOT et ministère des Sports : La reprise du championnat national annoncée pour bientôt

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires