Kwilu : Accusé d’avoir refusé de réceptionner le projet d’édit budgétaire, le bureau de l’Assemblée provinciale réfute « ces allégations mensongères »

Tout semble évident qu’une crise entre l’Assemblée provinciale et le Gouvernement provincial du Kwilu est sur le point de naître. Ce dernier accuse le bureau de l’organe délibérant de ne pas vouloir accepter le projet d’édit budgétaire pour l’exercice 2022 pour des raisons non évoquées.


Selon le Vice-gouverneur de province, Félicien Kiway, une délégation du Gouvernement provincial conduite par lui-même est allée au siège de la première institution de la province pour déposer ledit projet d’édit, mais n’a pas pu le déposer et l’a plutôt déposé auprès de l’huissier de justice pour que ce dernier le transmettre au bureau de l’Assemblée provinciale.

Allégations réfutées par le rapporteur de l’organe délibérant du Kwilu, Maître Darío Kimukedi, qui les qualifie de « mensongères et peu responsables » de la part du Gouvernement provincial, qu’il invite à déposer ledit projet d’édit au plus tard le jeudi 25 novembre 2021 avant minuit.



« Nous sommes surpris d’entendre toutes ces allégations qui sont mensongères. Le vendredi 19 novembre 2021, le Gouvernement provincial sait que le président de l’Assemblée provinciale est en mission officielle sur invitation du président du Sénat à Kinshasa. En ce même jour, l’honorable Rapporteur et son adjoint, sur invitation du même Gouvernement provincial, sont en mission officielle à Kikwit et ici à Bandundu. Le même jour, le Vice-président ainsi que le Questeur sont invités à l’hôtel Lenko pour assister à un atelier sur le plaidoyer pour la vaccination (…) et c’est ce jour que le Gouvernement provincial choisit pour venir déposer le projet d’édit budgétaire et pourtant ils avaient tout le mois d’octobre et même celui de novembre, mais ils ne sont pas venus », a-t-il déclaré.

Pour lui, la voie « supposée » légale « par l’huissier » que le Gouvernement provincial a choisi n’est pas comme telle sur base de l’article 182 de la loi n°11/011 du 13 juillet 2013 relative aux finances publiques qui exige que le projet d’édit budgétaire soit déposé au bureau de l’Assemblée provinciale et non ailleurs ; et l’Assemblée provinciale n’a point refusé de recevoir ledit projet d’édit budgétaire, rapporte-t-il.

« La loi ne nous autorise pas de refuser de recevoir le projet d’édit budgétaire. Par contre, la plénière peut le rejeter. Le Gouvernement, avant de déposer le projet d’édit budgétaire, doit d’abord écrire au bureau pour information étant donné que c’est un événement solennel, mais nous n’étions pas avisé, brusquement, ils étaient partis et n’ont trouvé personne. La loi sus-evoquée en plus, nous étions en train de désinfecter nos locaux puisque depuis qu’il y a pandémie, on n’a jamais désinfecter. Aussi, le comportement du Gouvernement est peu responsable puisqu’ils ont suivi le vice-président jusqu’à l’atelier où il était. C’est anormal », a-t-il ajouté.

Il a, en outre, invité le Gouvernement provincial a déposé ledit projet d’édit budgétaire au plus tard ce jeudi 25 novembre 2021, date butoire. Il a également annoncé, pour le même jeudi, la plénière ayant pour un seul point à l’ordre du jour, l’examen et l’adoption du projet de calendrier des travaux de la session de septembre 2021.

Patrick Matanga, à Bandundu

Lire aussi

Les plus populaires