Beni : 2 autres civils “égorgés” par les ADF à Kazaroho-Mantumbi

Deux autres civils ont été égorgés dimanche 28 novembre à Kazaroho-Mantumbi dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Après leur forfait, les rebelles ougandais des forces démocratiques alliées (ADF) ont eu à de se balader aux environs de ces entités ciblées notamment à Ilimba, Basisale, Petseuri qui sont des bourgades proches de Kazaroho-Mantumbi.

De son côté, le député provincial Alain Siwako élu du territoire de Beni confirme la même information. Dans une note parvenue à ACTU7.CD, ce parlementaire alerte que l’ennemi est encore dans la région et alerte sur un danger qui reste permanent contre les citoyens de cette partie du pays.


“Le matin [de ce lundi 29 novembre] les ADF ont fait des navettes dans les villages de Ilimba, Basisale, Petseuri. Les patrouilles ne sont pas organisées par le commandant colonel se trouvant à Mantumbi. Les ADF se baladent comme dans un jardin d’Éden”, déplore-t-il.

Lire aussi  Nord-Kivu : Cinq présumés kidnappeurs transférés à la prison de Munzenze

À lui d’indiquer : “les villages Mantumbi, Musuku, Ilange, Milighese, Commune de Mangina sont en danger. Nous vous en avons informé il y a 48 heures. Les alertes doivent être suivies, l’armee doit neutraliser cette troupe d’une vingtaine des criminels ADF présentement à Mangwautu”.

Il faut signaler que les massacres dans le territoire de Beni au Nord-Kivu et celui d’Irumu en Ituri se poursuivent avec l’activisme des ADF en dépit de l’état de siège instauré en mai dernier par le Président Félix Tshisekedi dans le but d’éradiquer les violences rebelles.

Christopher Kambale, à Butembo

Lire aussi

Les plus populaires