Kasaï-Oriental : La réapparition des fourmis ailés, aussi appelés « Nswa », un soulagement pour plusieurs ménages à Mbuji-Mayi

Les fourmis saisonniers communément appelés « Nswa » inondent actuellement les marchés de la ville de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental. Selon un constat fait le lundi 29 novembre, le prix d’un verre revient à quatre cents (400) Francs Congolais, voire cinq cents (500) Francs Congolais, ce qui permet à chaque ménage de s’en procurer.

La réapparition des fourmis ailés, aussi appelés « Nswa », à Mbuji-Mayi, chef-lieu de la province du Kasaï-Oriental, est une bouffée d’air frais pour plusieurs ménages, même les plus démunis.

Cet aliment est beaucoup consommé dans la contrée comme aliment spécial et plat préféré pendant cette période et complète le menu. Revendu au début à mille (1000) Francs Congolais, un verre de cet aliment revient, à ce jour, à un coût « assez abordable ».


 » Ces fourmis nous aident beaucoup pendant cette période. On essaie d’en profiter parce que comme pour les mangues ou oranges, ça apparait par saison. C’est Dieu qui nous a envoyés ça, il sait que ça nous aide pour notre santé. Ils contiennent beaucoup de protéines. L’avènement de cet aliment aide beaucoup les ménages », a dit à ACTU7.CD un consommateur rencontré dans les rues de Mbuji-Mayi le lundi 29 novembre 2021.

Lire aussi  Kinshasa : Marche de soutien au Professeur Malembe Tamandiak, les anciens de l'ISTI-IFASIC ont saisi Ngobila

Par ailleurs, d’autres denrées alimentaires tels que les poissons salés et fumés, chenilles, chinchards peinent à être écoulés sur le marché.

La population du Kasai-Oriental qui vit en moyenne avec deux (2) dollars par jour voit d’un bon œil l’apparition de « Nswa ». Cet aliment est souvent très consommé pendant les fêtes de fin d’année.

Christian Ngeleka, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires