Kananga : les organisations féminines s’engagent à lutter contre les abus et exploitations sexuels dans les milieux scolaires

 

Plusieurs organisations féminines de la ville de Kananga « se sont engagées à lutter contre les abus et exploitations sexuels dans les milieux scolaires en vue d’un assainissement ».

Elles l’ont fait savoir à l’issue d’une formation de renforcement des capacités sur les violences sexuelles et celles basées sur le genre ainsi que les abus et exploitations sexuels, organisée par l’ONG « cris du peuple opprimé » ( CPO-ONG), ce lundi 06 décembre 2021 dans la salle de fêtes Monseigneur Madila à Kananga au Kasaï-Central.

Elysée Lusamba Kayembe, participante à cette activité a au nom de ses collègues remercié CPO-ONG pour cette formation qui tombe à point nommé et s’engage à sensibiliser les élèves afin de dénoncer les actes d’abus et exploitations sexuels.


Le problème de violences basées sur le genre étant d’ordre structurel au Kasaï-Central, Marlène Ndelela, coordonnatrice du CPO-ONG pense que « cette formation avec les organisations féminines était nécessaire pour procéder au changement de mentalité ».

Lire aussi  Grève des agents de la SCTP : La Police disperse les manifestants ce vendredi 22 octobre

 » C’est vrai que nous parlons de VBG du jour au lendemain, mais les cas de VBG persistent car ils sont d’ordre structurel dans le contexte du Kasaï-Central et sont liés aux pesanteurs culturelles », a-t-elle précisé.

Et de poursuivre « la structure de VBG est liée aux inégalités sociales, c’est ainsi qu’on doit travailler sur les comportements déviants qu’ont certains membres de la communauté et même dans les milieux scolaires ».

C’est ainsi que CPO-ONG « renforce les capacités des ONG féminines dans le cadre du projet d’équité et de renforcement du système éducatif (PERSE) pour impliquer ces acteurs dans la lutte contre ces actes nuisibles dans les milieux scolaires et communautaires ».

Ces organisations féminines ainsi formées, ont la tâche d’aller sensibiliser les élèves et les enseignants dans les écoles afin de lutter contre ce fléau.

Le mardi 07 décembre prochain, les chefs d’établissements scolaires bénéficieront également de la même formation.

Jérémie Descon Muambi à Kananga

Lire aussi  Kasaï : Un député provincial invite l'IGF à enquêter sur la situation du projet Tshilejelu

Lire aussi

Les plus populaires