Urgent : Liberté provisoire accordée à Vital Kamerhe (proches)

C’est confirmé ! Vital Kamerhe est en liberté provisoire. Le patron de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) est autorisé, depuis l’après-midi de ce lundi 6 décembre 2021, de prendre congé de la prison centrale de Makala, où il est détenu depuis plus d’une année.

« Il s’agit d’une liberté provisoire », rapporte à ACTU7.CD un proche de l’ancien directeur de cabinet du Président de la République.

« C’est vrai. Je peux déjà vous le confirmer. Il y a eu le prononcé, et là les avocats sont au niveau du greffe pour la notification », rapporte la même source.


L’ambiance est électrique au siège national de l’UNC, selon les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux.

Pour rappel, « VK » était condamné à treize (13) ans de travaux forcés. Il lui a été reproché le détournement des fonds destinés aux travaux du programme d’urgence des 100 premiers jours du Chef de l’État dans le volet habitat. Décision toujours contestée par sa famille politique qui n’a cessé de clamer son innocence. Félix Tshisekedi, lors d’une interview à Goma (Nord-Kivu), avait affirmé que Vital Kamerhe avait encore un rôle très important à jouer pour le pays.

Lire aussi  Les élus de l'Ituri et Nord-Kivu sur l'état de siège : "L’espoir qui était perceptible commence à s’envoler"

Les avocats de Kamerhe avaient plusieurs fois tenté, en vain, d’obtenir sa liberté provisoire.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires