Uvira : 48 vaches emportées par des hommes armés dans la commune de Kavimvira

Un nouveau cas de vol du bétail a été signalé dans le quartier Rugenge dans la commune de Kavimvira à Uvira la nuit de mercredi 29 à ce jeudi 30 décembre 2021.

Des hommes armés ont fait incursion dans cette contrée et ont emporté 48 vaches à une destination inconnue.

Le coordonnateur de la Nouvelle Société civile Congolaise (NSCC) qui l’affirme indique que ces vaches ont été volées dans une ferme des commerçants qui a été la ciblée de ces hors la loi.


Des coups de feu ont été entendus dans la ville d’Uvira et c’etait au moment où les éléments de la Police sont intervenus, échangeant des tirs avec les bourreaux mais en vain.

Quarante-huit vaches ont été emportées par ces hors la loi malgré l’intervention des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo). André Byadunia de la NSSC ajoute qu’il n’y a aucune perte en vie humaine enregistrée.

Lire aussi  Ituri : Début du désarmement des ex-combattants, deux groupes armés ont répondu présent

Celui-ci condamne l’attitude des éléments FARDC qui ne sont pas intervenus à temps, alors qu’ils ont été alerté sur la présence d’hommes armés au quartier Rugenge.

« Nous avons été alertés par les propriétaires des vaches sur la présence d’hommes armés aux alentours du site. Ils nous ont demandé si nous pouvons communiquer avec le commandant bataillon pour qu’ils interviennent. Nous avons appelé le colonel et il a dit qu’il était déjà alerté. Ceci nous a fait croire que des mesures ont été prises pour les écarter du site mais malheureusement aux environs de 23 heures, on a entendu des détonations des bombes. La société civile déplore ce laxisme des FARDC qui ne sont pas intervenus à temps puisque ce cas pouvait être évité », a-t-il regretté.

Des coups de feu tirés dans tous les sens ont créé la psychose dans le chef des habitants d’Uvira qui croyaient à une attaque contre la ville.

Les cas de vol des vaches sont légions dans la ville dans le territoire d’Uvira depuis plusieurs mois. Les membres des groupes armés opérant dans la région ont souvent été pointés du doigt dans ces opérations de vol.

Lire aussi  Nord-Kivu : 6 ans après, les ADF continuent à massacrer les civils à Beni

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires