Ituri : Le P-DDRCS « ne prévoit pas l’intégration des miliciens dans l’armée » (Officiel)

 

Au cours d’une rencontre avec plusieurs associations locales dans la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, le coordinateur national du Programme de Désarmement, Démobilisation, Relèvement Communautaire et Stabilisation (P-DDRCS) a indiqué que ce programme ne prévoit pas d’intégrer des anciens miliciens au sein des forces armées nationales.

Contrairement à ce que plusieurs personnes voudraient faire croire, les miliciens qui vont se rendre dans le cadre du P-DDRCS ne seront pas intégrés dans l’armée par ce programme. Devant ses interlocuteurs, Tommy Tambwe Ushindi, coordinateur national du P-DDRCS a expliqué que les principes de ce programme ne prévoient pas cette éventualité. Les anciens combattants qui remplissent les conditions requises pourraient être recrutés par l’armée.

« (…) Nous ne sommes pas un programme militaire (…). Nos principes ne prévoient pas l’intégration des combattants éligibles à la démobilisation dans l’armée d’une façon directe ou reconnaître les grades des miliciens (…) », a-t-il expliqué dans des propos parvenus à ACTU7.CD.


À lui de poursuivre : « (…) Nous allons plutôt désarmer et démobiliser ces fils égarés puis à la fin du processus les intégrer dans la communauté, mais par la suite certains qui auront cette ambition mais aussi qui auront l’âge requise pour être recrutés par l’armée, ils vont suivre les cours normaux mais après avoir reçu le document de démobilisation (…) ».

Depuis lundi 3 janvier 2022, Tommy Tambwe Ushindi mène des consultations avec toutes les couches sociales et politiques de la province de l’Ituri en vue du lancement officiel du P-DDRCS dans cette province déchirée par une insécurité causée par des groupes armés locaux et étrangers, actifs dans presque ses 5 territoires.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires