Insécurité au Sud-Kivu : Le député Alfred Maïsha plaide pour que les services de défense et sécurité « soient outillés conséquemment »

 

L’insécurité qui gangrène plusieurs coins de la province et la prise en charge adéquate des éléments des forces de défense et de sécurité, préoccupent le caucus des députés nationaux du Sud-Kivu.

L’un d’eux, Me Alfred Maïsha, l’a dit ce mardi 11 janvier 2022, aussitôt foulé son sol électorale de Bukavu, pour ses vacances parlementaires.

Ce dernier reconnaît la dégradation de la situation sécuritaire ces derniers mois dans la partie sud de la province, surtout dans les hauts plateaux d’Uvira-Fizi, où les forces loyalistes s’affrontent régulièrement contre les différents groupes armés locaux et étrangers.


Le député Alfred Maïsha indique qu’ensemble avec le caucus des élus nationaux du Sud-Kivu, ils on, à maintes reprises, rencontré les membres du Gouvernement concernés dont le Ministre de l’Intérieur et celui de la Défense, ainsi que le chef d’états-majors à qui ils ont demandé leur implication efficace dans le rétablissement de la paix au Sud-Kivu et dans tout l’Est de la RDC.

Lire aussi  Nord-Kivu/Agression rwandaise : Le mandat de l'EAC encore prolongé de 3 mois

« Nous insistons pour demander aux responsables du Gouvernement national et provincial, de mettre tous les moyens qu’il faut (humain, matériel, logistique nécessaires) à la disposition de nos services de défense et de sécurité pour que nous soyons capables de procurer la paix à nos compatriotes, c’est ça le sens d’un Gouvernement responsable », a confié Me Alfred Maisha.

En ce qui concerne le dialogue prôné par plusieurs notables de la province, dont Norbert Basengezi Katintima pour dénouer les maux qui bloquent le décollage de la province, le député dit soutenir cette initiative, ensemble avec son parti l’UNC (Union pour la Nation Congolaise).

« Je suis de ceux qui pensent qu’il faut dialoguer de temps à temps. L’UNC surtout le président Vital Kamerhe est un pacificateur. Même en prison, il est resté pacificateur. Nous pensons à ce dialogue, et d’ailleurs à son temps, nous avons échangé avec le Chef de l’État sur la question, mais d’autres priorités se sont glissées, nous croyons que le moment venu, il sera possible », a-t-il poursuivi.

Lire aussi  Ituri : Les services de sécurité appellent la population de Komanda à dénoncer les jeunes "ayant été aperçus au front"

Pendant ses vacances parlementaires, le député Alfred Maisha indique pouvoir organiser plusieurs activités d’échanges avec la population sur plusieurs questions dont celle de Vital Kamerhe, outre la restitution de son travail parlementaire de la session passée à partir de dimanche 16 janvier à Bagira et accordera des audiences aux différentes couches de la population.

Ces derniers mois, des affrontements meurtriers sont signalés dans les hauts et moyens plateaux d’Uvira et Fizi. Ils opposent les forces armées de la République à la coalition rebelle Makanika-Twigwaneho et autres groupes armés étrangers dans la région.

Ngaboyeka Pascal, à Bukavu

Lire aussi

Les plus populaires