Kwango : Trois zones de santé touchées par l’épidémie de la rougeole, plus de 700 cas recensés depuis janvier 2022

 

Trois (3) zones de santé dans la province du Kwango sont touchées par l’épidémie de la rougeole depuis le début de l’année 2022.

Il s’agit des zones de santé de Kitenda, Popo Kabaka et Panzi où plus de sept cents (700) cas ont été recensés depuis janvier 2022.

D’après Docteur François Mwakisenda, ces statistiques pourraient varier à tout moment suite à la rupture des stocks des intrants pour la riposte.


« Il y a trois zones de santé qui sont touchées, précisément la zone de santé de Kitenda qui a enregistré 730 cas suivie de la zone de santé de Popo Kabaka qui a enregistré 19 cas et enfin la zone de santé de Panzi. Les difficultés sont énormes, par rapport à la zone de santé de Kitenda où il y a plus de cas, il y a l’équipe des médecins sans frontière qui est partie là-bas pour riposter contre la Rougeole et a laissé un kit là-bas pour la prise en charge, malheureusement les zones ne sont pas appuyées dès que ce kit-là se termine. Ils ne seront pas en mesure de prendre en charge les enfants. Les autres zones ne sont même pas prises en charge. Il n’y a aucun partenaire qui appuie la riposte contre la Rougeole » , a-t-il déclaré.

Lire aussi  Maï-Ndombé : Inauguration de la polyclinique et maternité Maman Nzambe à Inongo

Le médecin épidémiologiste de la division provinciale de la santé du Kwango sollicite cependant l’appui du Gouvernement central et partenaires pour organiser des campagnes de vaccination pour lutter contre cette épidémie.

« Il serait mieux d’organiser les campagnes d’activité de masse, donc de vacciner tous les enfants contre la rougeole, ça interviendra seulement dans les zones de santé où il y a eu intervention des équipes des médecins sans frontières et dans la zone de santé de Kitenda. Mais ailleurs, il n’y a pas des intrants et le Gouvernement pouvait nous doter des intrants ou médicaments pour lutter contre cette maladie » , a-t-il ajouté.

Cette province est souvent confrontée à ces genres d’épidémies dont les enfants de 0 à 5 ans sont les plus contaminés.

Patrick Matanga

 

Lire aussi

Les plus populaires