Lomami : 3 zones de santé touchées par la rougeole

La rougeole est déclarée dans plusieurs aires de santé et trois (3) zones de santé de la province sanitaire de Lomami. Il s’agit des zones de santé de Kabinda, Mpengye et Luilu. L’information a été livrée à la presse le vendredi 18 février 2022 par le Médecin chef de zone de Luputa.

Selon le Docteur Félicien Ilunga, « cette résurgence de la rougeole est due au non respect, de la part des parents, du calendrier vaccinal mis en œuvre par le Programme Elargi de Vaccination (PEV). Ce dernier est l’un des programmes spécialisés du Ministère de la Santé ayant la mission de contribuer à la survie des enfants en réduisant la morbidité et la mortalité attribuables aux maladies évitables par la vaccination » .

« (…) L’inquiétude qu’on a est de voir les parents ne pas accepter de respecter le calendrier vaccinal. Un enfant doit recevoir en principe tous les vaccins avant sont premier anniversaire. Vous trouverez certains qui sautent et ils viennent prendre le vaccin contre la rougeole pour leurs enfants même deux ans après, ce qui n’est pas bien. Nous demandons avec insistance que les parents acceptent de respecter le calendrier vaccinal » , a indiqué le chef de zone de Luputa.

Lire aussi  Maintien du test Covid-19 : Le Ministre de la santé visé par une question orale avec débat à l'Ass. Nat.

Il appelle cependant les parents à faire recours aux structures de santé en lieu et place de l’automédication.

« Les parents donnent des tisanes aux enfants sous prétexte de les soulager de la diarrhée, c’est faux, ils se trompent. Ce sont des cas pareils qui se compliquent, les enfants arrivent même à mourir. Dès qu’il y a seulement les signes, une éruption cutanée, la fièvre, les yeux rouges, la toux sèche et autres, déjà on doit suspecter la rougeole. Un tel cas faut pas le garder dans la communauté. Nous invitons de tels parents à amener les enfants dans les structures, pour leur prise en charge » , a renchéri Ilunga Tshibangu.

Il a par ailleurs ajouté que « les échantillons envoyés à l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) se sont révélés positifs. Ceci a confirmé l’existence de la maladie dans quelques aires de santé de Luputa, dans le territoire de Luilu, province de Lomami » .

Lire aussi  COVID-19 : 250 320 doses de vaccins Moderna, provenant des USA attendues en septembre prochain à Kinshasa

Christian Ngeleka

 

Lire aussi

Les plus populaires