Kasaï : Le gouvernement lance l’opération d’identification des fabricateurs des armes blanches

 

Le gouvernement provincial du Kasaï a lancé ce vendredi 25 février 2022, l’opération d’identification des fabricateurs des armes blanches, et a donné un ultimatum de cinq jours à ces derniers, avant de procéder au bouclage dans les maisons des forgerons sur toute l’étendue de la province.

Dans un communiqué à la presse, le ministre provincial de l’intérieur et sécurité, Alain Tshisungu précise que « ceci c’est pour sécuriser la population contre les armes à feu et les fusils qui sont fabriqués localement, mais en cas de conflit, ils servent à la défense ».

« Un ultimatum de 5 jours est donné à tous les fabricateurs des armes blanches, armes à feu, les fusils, les cartouches, pour se faire enregistrer au ministère de l’intérieur et sécurité ou soit à la division pour ceux qui sont en ville, mais pour ceux qui sont à l’intérieur, ils se feront enregistrer auprès des administrateurs des territoires », alerte le ministre Tshisungu dans son communiqué.

Lire aussi  Beni : plusieurs dégâts signalés au lendemain de l'assassinat de 2 civils par un militaire FARDC à Chani-chani

A lui d’ajouter, « après cet ultimatum, un bouclage sera organisé dans les sites de fabrication, et auprès de ceux qui sont connus dans ce domaine en vue de procéder au contrôle sévère ».

Les armes blanches ont servi à l’autodéfense dans l’espace Kasaï lors des attrocités du mouvement Kamuina Nsapu entre 2016-2017.

Diaris Kindalo à Tshikapa

 

Lire aussi

Les plus populaires