Guerre en Ukraine : La peur dans le ventre, les occidentaux tergiversent !

 

Face à la guerre qui sévit en Ukraine, les occidentaux se limitent étonnamment à des sanctions contre la Russie, principalement selon eux, contre Poutine et son pré carré. Sous la couverture de l’Organisation Trans Atlantique (OTAN), ils s’apprêteraient à envoyer du renfort dans certains pays de l’Est, alors que les chars russes se trouvent déjà plein la capitale Kiev.

Pendant ce temps également, la guerre fait déjà des victimes. Des déplacés se comptent en milliers, tout comme les pertes en vies humaines, Kiev et d’autres villes du pays construites au prix d’énormes peines ressembleront bientôt à des ruines. Les appels se multiplient en vain pour un cessez- le-feu en vue d’un dialogue.

Ancienne République de l’Union des Républiques Soviétiques et Sociales (URSS) emportée par la chute du mur de Berlin en 1989, l’Ukraine, déjà en proie à une geurre des séparatistes, connaît ses pires moments de déstabilisation. L’appel du président Zelensky à la geurre populaire semble battre de l’aile face à la puissance de feu de la Fédération russe accusée de visées annexionistes.

Lire aussi  Malawi : F. Tshisekedi en échange "très convivial" avec Lazarus M'carthy Chanwera

La Russie ancienne puissance mondiale fait toujours peur. D’où cette crainte de certains observateurs sur une possible 3e guerre mondiale en cas de riposte des occidentaux. Mais, devant les impératifs de paix, faut-il continuer à marquer les pas ? Un autre argument à repousser, c’est celui de justifier la léthargie des Européens par la non appartenance de l’Ukraine à l’Union européenne. Le prétexte est odieux devant un drame.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires