Lomami : Le cadre de concertation de la société civile appelle à la démission des candidats gouverneurs ayant des mandats publics

 

Le cadre de concertation de la société civile de la province du Lomami appelle à la démission des candidats gouverneurs ayant des mandats publics. L’appel a été lancé lundi 28 février 2022 dans une interview accordée à la presse.

Pour la société civile, « démissionner serait être en règle avec la loi en la matière. L’article 77 de la Loi électorale pose cette règle pour les députés provinciaux, les conseillers urbains, communaux et des collectivités dont le mandat est incompatible avec tout autre mandat électif ».

« Que ceux qui ont tendance à postuler, se référe à la loi, s’ils sont encore au départ mandataires publics, ils doivent d’abord démissionner et postuler par après. On ne peut chercher ce qu’on a déjà. À ce sujet, nous appelons la population au calme », a indiqué Dieudonné Ngoyi Kiuma.


Parlant du profil du prochain gouverneur de Lomami, le président du cadre de concertation de la société civile a indiqué que la province du Lomami a besoin d’un Gouverneur qui viendra « imprimer un nouveau leadership positif à la tête de la province ».

Lire aussi  CENI : Réclamant leur payement, les agents temporaires de l'AO1/Bagata menacent de mener des actions de grande envergure dans 24h

« Par rapport au profil, nous avons besoin d’avoir un gouverneur qui vient imprimer un nouveau leadership positif à la tête de la province. Quelqu’un qui a la capacité managériale de mobilisation des recettes, une personne qui a la volonté d’utiliser les recettes qui seront produites pour le temps qui reste pour faire quelque chose, avec un esprit libre. Le gouverneur qui vient, doit se battre dans le peu de temps qui reste pour nous trouver quelques investisseurs », a-t-il dit.

Il a par la même occasion appelé la population à ne pas céder aux « personnes en quête du positionnement politique ».

Pour les élections des gouverneurs et vice-gouverneurs prévues le 6 mai prochain, la province n’a qu’un seul candidat pour moment. Il s’agit de Baptiste Nkongolo Kabila Mustshi dont la candidature a été déposée par son mandataire le 23 février dernier.

Christian Ngeleka

 

Lire aussi

Les plus populaires