Nairobi : Seront-ils sincères?

 

L’étau se resserre de plus en plus sur les groupes armés invités par la Communauté des États d’Afrique de l’Est, CEA à la table des consultations pour une issue pacifique à l’insécurité dont ils sont responsables dans l’Est de la République Démocratique du Congo, RDC.


La majorité des seigneurs de guerre acceptent de déposer les armes pour rejoindre le camp de la patrie au nom de la paix. Dans l’objectif de les encourager, le président de la République, Felix Antoine Tshisekedi a garanti depuis Lubumbashi où il séjourne, la sécurité à ceux des groupes armés qui seraient sincères dans ce serment. Sacré Tshisekedi ! Il s’agit là, de la dernière main tendue du chef lassé de tueries perpétrées contre sa population au nom des intérêts mesquins.

L’opinion se souviendra que la geurre de l’Est aux commanditaires multiples a assez duré, le nombre des victimes humaines se compte par milliers. Dès lors que la communauté des pays de l’Est sous la presidence du chef de l’Etat Kanyan, Uhuru Kenyatta menace de recourir à la force pour en finir avec le drame que connaît l’un de ses membres, l’heure est donc venue pour les groupes armés de s’engager sincèrement, sur la voie de la paix. On notera que ceux qui bénéficient du soutien extérieur ou groupes armés dit étrangers, n’ont pas d’autre choix que de refaire le chemin de leurs pays, respectifs.



L’heure a sonné pour la région des Grands Lacs de redorer son blason terni par des années d’instabilité liée à l’activisme des groupes armés.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires