Kasaï : Neuf députés nationaux à Tshikapa pour « tabler sur un conflit causé par la société Égyptienne qui construit la route Kamuesha-Kananga »

Neuf (9) députés nationaux dont cinq (5) de la province du Kasaï et quatre (4) du Kwilu, séjournent depuis ce mardi 3 mai 2022 à Tshikapa, en provenance de Kinshasa pour statuer sur le conflit qui sépare deux peuples dont celui du Kasaï et de grand Bandundu causé par la société Égyptienne Arabe contractor qui construit la route nationale tronçon Kamuesha-Kananga.


Le gouverneur a lors de son arrivée à Tshikapa en provenance des USA, évoqué la situation qui prévaut dans la cité de Kamuesha. Il a par ailleurs précisé « qu’il ne s’agit pas de conflit mais plutôt d’une incompréhension entre la population et la société égyptienne qui exécute les travaux ».

Aussitôt arrivé, la délégation a été conviée à un échange avec le gouvernement provincial pour s’imprégner de la situation qui prévaut dans la cité de Kamuesha au territoire de Tshikapa, entre les ressortissants du grand Bandundu et du Kasaï. Au sortir de cet échange, le chef de la délégation Léon Mubikayi a précisé qu’ils sont venus s’enquérir de la situation de Kamuesha, et a par la même occasion lancé un message de paix à toutes les communautés vivant au Kasaï.


Même message partagé par le député national du grand Bandundu Jean Pierre Pasi Zapamba Buka qui a pour sa part appelé la population à la paix et la cohabitation pacifique.

Il s’est passé la semaine dernière une vive tension entre la population de la cité de Kamuesha qui est la base de la société précitée, et ses agents. Les habitants du coin exigent de ces derniers un engagement en qualité d’une main d’oeuvre locale.

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires