Nucléaire africain : La RDC prend la vice-présidence du bureau permanent de l’AFCONE

 

La République Démocratique du Congo (RDC) est désormais membre du bureau permanent de Commission Africaine de l’Energie Nucléaire (AFCONE). La RDC a été désignée membre de cette commission lors de la 5ème Session de la Conférence des Etats Parties au Traité de Pelindaba.


L’annonce a été faite par le ministre congolais de la recherche scientifique et innovation technologique au cours de la réunion du conseil des ministres tenue vendredi 10 juin 2022. Il renseigne que la RDC a été désignée pour prendre le poste de Commissaire et Vice-Président du bureau permanent de la commission africaine de l’Energie Nucléaire.

« (…) Cette élection appelle l’installation en urgence, d’une structure interministérielle qui s’occupera de l’harmonisation des actions et des initiatives provenant de la Commission Africaine de l’Energie Nucléaire », écrit Patrick Muyaya Katembwe, ministre de la communication et porte-parole du gouvernement dans le compte-rendu dudit conseil parvenu à ACTU7.CD.



Pour le ministre de la recherche scientifique et innovation technologique, la RDC « tirera l’avantage de redynamiser sa diplomatie et d’intensifier la coopération régionale et internationale laquelle va privilégier des partenariats gagnant-gagnant ».

La Commission africaine de l’énergie atomique est l’organe créé afin de contrôler le respect des engagements des États parties au Traité instaurant une zone exempte d’armes nucléaires en Afrique. ce traité est aussi connu sous le nom de Traité de Pelindaba (Afrique du Sud).

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires