Kinshasa se range dans la guerre économique contre Kigali (lettre de la RDC à Boris Johnson)

 

Le Congo de Félix Tshisekedi se range clairement dans une guerre économique contre le Rwanda qui désire occuper sa partie Est, riche en ressources minérales. Cette thèse se confirme en consultant une correspondance du Chef de l’État congolais destinée au Premier Ministre britannique, Boris Johnson ainsi qu’à différents participants qui prendront part à la réunion, du 20 au 26 juin prochain à Kigali (Rwanda), des chefs des Gouvernements du Commonwealth.


Félix Tshisekedi accuse le Rwanda, dans la même correspondance, d’avoir pillé la ville de Bunagana (Rutshuru) après avoir tué des populations et contraint certains de vider la ville.

« Des terroristes du M23 soutenus par le Rwanda ont occupé et pillé la ville de Bunagana dans le territoire de Rutshuru, province du Nord-Kivu, tuant de jeunes enfants et forçant des centaines de personnes à fuir dans la terreur. La situation sécuritaire dans l’Est du pays continue de se détériorer, et fondamentalement parce que le Rwanda cherche à occuper notre terre, riche en or, coltan et cobalt, pour leur propre exploitation et profit. C’est une guerre économique pour la bataille des ressources, menée par les gangs terroristes du Rwanda », souligne le Président de la République, cité par ce document.



En guise de confirmation de cette guerre économique, le Conseil Supérieur de Défense extraordinaire a décidé, mercredi soir, de suspendre tous les accords, protocoles d’accords et conventions conclus avec le Rwanda. Une mesure qui devra, sans nul doute, être acquiescée par le Gouvernement congolais.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires