Agression Rwandaise : Félix Tshisekedi « reconnaît que l’heure est grave et appelle à une mobilisation nationale »

Devant les membres du gouvernement réunis en conseil des ministres vendredi 17 juin 2022, le Président de la République Démocratique du Congo (RDC) est revenu sur la situation sécuritaire précaire qui règne dans la province du Nord-Kivu où l’armée congolaise s’affronte aux forces armées du Rwanda agissant sous le label du Mouvement du 23 mars (M-23).


Pour le Président Félix Tshisekedi, plus besoin d’une quelconque preuve. Son pays est agressé par son voisin rwandais. Reconnaissant que « la situation est grave », Félix Tshisekedi a assuré suivre « minute par minute les déroulements des opérations » et appelle à une « mobilisation nationale derrière nos forces armées ».

« (…) Le Président de la République (…) a annoncé au Conseil que la situation sécuritaire est grave. Car, notre pays fait face à une agression de la part du Rwanda (…) Il a indiqué qu’il est plus que jamais temps de mettre de côté toutes nos divergences, et de nous mobiliser derrière nos forces de sécurité et de défense pour défendre l’unité et l’intégrité de notre pays (…) », lit-on dans le compte-rendu du conseil des ministres dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.


Le Président congolais, qui a invité son gouvernement « à mettre tout en œuvre pour soutenir nos militaires au front », a également exprimé la solidarité de toute la Nation, tous les « compatriotes déplacés et autres qui subissent la violence de cette guerre ».

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires