Kasaï : Les services de sécurité mettent la main sur 11 sujets angolais munis d’armes blanche à Kabuakala

Onze (11) sujets angolais munis d’armes blanches ont été interceptés les après-midis du lundi 20 juin 2022, à la bande frontalière de Kabuakala, sur le sol congolais par les services de sécurité.


D’après le président de la société civile force vive de Kamako, Abbé Trudon Keshilemba qui livre cette nouvelle à ACTU7.CD, « ces sujets disent être chasseurs de creuseurs artisanaux exploitant en clandestinité, ils se sont retrouvés dans le sol congolais par manque de démarcation limitrophe ».

« Ces sujets angolais ont été interceptés par les services de sécurité à Kabuakala, puis ramenés à Nsumbula pour comparaître devant la justice, mais ont été relâchés après concertation des autorités de deux pays, à savoir la RDC et l’Angola. Ils disent se retrouver au Congo pendant qu’ils faisaient la chasse aux creuseurs artisanaux exploitant en clandestinité », a fait savoir Abbé Trudon.


Cependant, la société civile accuse les détenteurs des titres miniers angolais qui opèrent le long de la frontière entre la RDC et l’Angola d’armer les citoyens angolais avec les armes blanches, une manière pour eux de lutter contre l’incursion des creuseurs artisanaux congolais sur le sol angolais.

D’après le coordonnateur de la société civile Kamako, Abbé Trudon Keshilemba, cette situation est dangereuse et créerait plusieurs incidents si les autorités de deux pays ne s’y mettent pas.

 » Les lignes de démarcation posant un sérieux problème, il est impérieux que les autorités de deux pays tirent la situation au clair pour éviter des incidents malheureux », a alerté Abbé Keshilemba.

Kabuakala est une localité située à la frontière entre la RDC et l’Angola, au sud de la ville de Tshikapa, chef-lieu de la province du Kasaï.

Diaris Kindalo à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires