Nord-Kivu : Aucun mouvement de grève observé au poste frontalier de Kasindi malgré de fortes rumeurs

Pendant que des rumeurs faisant état de l’observation d’un mouvement de grève à dater de ce lundi 11 juillet 2022 gagnaient le chef des habitants du poste frontalier de Kasindi, dans le territoire de Beni au Nord-Kivu, toutes les activités ou presque, ont tourné comme à la coutumée.

Commerçants, taxi-mans et d’autres opérateurs économiques ont été visibles au marché central, et ce à vingt-quatre heures (24h) seulement d’appel de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) par les biais de Kambale Kalengya, son vice-président, à tous les opérateurs économiques à vaquer librement à leurs occupations.

Il précise aussi que c’est plutôt une mesure d’observation des « journées sans véhicule » qui y est décrétée dès ce lundi 11 juillet 2022, une façon de rappeler au Gouvernement congolais sa responsabilité sur la sécurisation de la route Beni-Kasindi.


« Nous allons observer, à partir de ce lundi 11 juillet 2022, des journées sans véhicule et pas à un mouvement de grève, tel que le disent certains. C’est-à-dire les boutiques, magasins, officines pharmaceutiques… seront ouverts. Seuls les exportateurs sont épargnés de leurs activités pendant un moment donné jusqu’à nouvel ordre », fait savoir Kambale Kalengya.

Lire aussi  Kinshasa: Le projet d’édit portant reddition des comptes de l’exercice 2020 déposé à la Cour des comptes

La route Beni-Kasindi, considérée d’une importance capitale, est devenue vraiment catastrophique pour les opérateurs économiques. Les uns sont tués, les autres portés disparus au côté de leurs véhicules incendiés.

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires