Manifestation Anti-Monsuco au Nord-Kivu : Une organisation d’élèves et étudiants ressortissants de Oïcha et ses environs « appelle à une révolution populaire »

 

L’Association des Élèves et étudiants Ressortissants de la commune de Oïcha et ses Environs (AEROE), vivant dans la ville commerciale de Butembo, dans la province du Nord-Kivu, appelle la population à l’organisation des actions de révolution contre la MONUSCO (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo), qui, depuis maintenant vingt et un (21) ans, a échoué même à donner l’identité du vrai ennemi qui endeuille la partie est de la RDC.


Prince Kambale Musavuli, son président, pense que seule « la révolution populaire » serait la solution pour que la paix revienne dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Il confirme le soutien de l’AEROE aux groupes de pression qui exigent le départ de cette mission onusienne du sol congolais.

« Unissons-nous tous pour chasser la fameuse MONUSCO. À 22 ans d’existence avec un bilan tellement mitigé, cette force dite internationale n’est même pas à mesure d’éradiquer et identifier un seul groupe armé durant son mandat en RDC », s’inquiète le président de l’AEROE.


Au demeurant, l’Association des Élèves et étudiants Ressortissants de Oïcha et ses Environs, dit attendre impatiemment le mot d’ordre du Président de la République, celle d’appuyer la lutte du peuple congolais longtemps endeuillé de faire fuir la MONUSCO.

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires