Goma : Plusieurs dégats humains et matériels enregistrés au deuxième jour des manifestations anti MONUSCO

 

Plusieurs dégâts humains et matériels ont été enregistrés à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu ce mardi 26 juillet 2022 dans des manifestations anti MONUSCO.


Plusieurs sites de la mission onusienne ont été vandalisés et des biens emportés. Il s’agit entre autres des sites de la MONUSCO situés respectivement vers la RVA Katindo, le centre ville et Kanyaruchinya où des pertes en vies humains et matériels ont été enregistrés.

Des éléments de la police et ceux des FARDC sont déployés sur terrain pour essayer de calmer la tension, alors que des manifestations s’intensifient dans la ville.


À Katindo, un jeune homme a été tué ce mardi par des tirs armés attribués aux éléments de la MONUSCO déployés dans leur base logistique.

Les blessés, une cinquantaine à peu près, sont internés dans des structures sanitaires de la place pour les premiers soins alors que les corps de victimes (morts), cinq (5) au total selon le Gouvernement, sont dans la morgue.

David Lupemba, à Goma

 

Lire aussi

Les plus populaires