Incidents à Kasindi : Kinshasa « exige des sanctions sévères en l’encontre des auteurs du drame »

 

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo (RDC) vient de communiquer sur l’incident ayant eu lieu ce dimanche 31 juillet 2022 dans la matinée dans la cité de Kasindi, au Nord-Kivu, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda.

Dans un communiqué rendu public dans la soirée de ce dimanche 31 juillet 2022, Patrick Muyaya, ministre congolais de la communication, renseigne que le gouvernement a initié une enquête et veut obtenir des « sanctions sévères » contre les soldats de l’ONU, auteurs des coups de feu ayant tué deux (2) personnes et blessé une dizaine d’autres.

« (…) Le Gouvernement, conjointement avec la Monusco, a initié une enquête pour établir les responsabilités, connaître les motivations d’un tel forfait et obtenir des sanctions sévères à l’encontre des casques bleus à la base de ce drame qui sont, du reste, déjà aux arrêts », écrit Patrick Muyaya Katembwe dans ce document dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.

Lire aussi  Beni : Une attaque attribuée aux présumés Maï-maï signalée à Pumziko

Cet incident vient raviver le sentiment anti-Monusco dans une région déjà hostile à la mission des nations unies au Congo. Depuis le début de la semaine, plusieurs villes de la RDC ont été secouées par des manifestations contre la MONUSCO jugée « inefficace et incapable de combattre les groupes armés ».

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires