Le narcissique Kabund bientôt à Makala! ( Tribune)

 

L’adjectif colle mieux à la nouvelle vedette des écrans politiques en République Démocratique du Congo. Jean Marc Kabund correspond fidèlement à la description d’un narcissique d’après les lignes ci-après. Une étoffe pour laquelle il risque gros.


Chaud de part son tempérament, l’ancien premier vice-président de l’Assemblée nationale, Kabund -A- Kabund a eu le mérite d’attirer l’attention du monde pour avoir annoncé de manière inattendue sa démission de la tête de l’UDPS son Cher parti au pouvoir d’Etat. L’emoi et la déception ont vite gagné les combattants en premier lieu et la galerie en second lieu. Que des supplications à son égard pour qu’il revienne à la raison! Que nenni! L’homme est resté de marbre.

Comme de coutume, l’ex homme fort de l’UDPS choisira de refouler tout le monde au profit d’une grandeur pourtant éphémère. Sans attendre, Kabund va jusqu’à jeter l’éponge du perchoir de l’assemblée nationale. Le grand spectacle. Peu de temps après, il annonce la création de son parti politique se relamant toujours héritier d’Étienne Tshisekedi. Une occasion pour lui de jeter l’opprobre sur ses anciens camarades de lutte dont Felix Tshisekedi devenu chef de l’État. Nul ne connaît, sauf Kabund. C’est la leçon à tirer de ses propos du 18 juillet dernier. Les preuves de ses prétentions à tout connaître plus que tout le monde sont légion.


Le Narcissisme quand tu nous prends ! N’est ce pas qu’en politique, les mots comptent autant que les gestes?. Se considérer plus grand que les autres relève de orgueil. Le Tchadien Hussein Habré paya le prix fort de son attitude de renvoyer tout le monde au bas de l’échelle.

Kabund le narcissique est pourtant à deux doigts de la prison de Makala pour ses démêlés judiciaires. L’impression que maître nageur donne est de voir la tombe et de l’ignorer à cause de cette peau nuisible. Pour un homme conscient, il saurait se défaire du Narcissisme, ce vice qui conduit à la perte. Curieusement, Jean Marc ne jure que sur Makala. La prétention à connaître plus que l’autre, le place en mauvaise posture alors qu’il se trouve devant les juges pour des faits avérés. Si la démence met la clé à la porte de bon sens, le Narcissisme lui, rend aveugle sa victime. Moralité, à l’ami Kabund de comprendre que les quatre murs sont sa destination d’ici quelques jours. L’heure est venue de prendre conscience.

Kinshasa ce 04/ août 2022

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires