L’Urbaniste Fiston Ilangi Ndeke appelle César Limbaya, confirmé Gouverneur de la Mongala, « à diligenter un audit financier avant d’installer son Gouvernement »

 

C’est peut-être le dénouement d’une longue période de crise institutionnelle qui a caractérisé la province de la Mongala depuis son démembrement. Dans une ordonnance présidentielle rendue publique travers les antennes de la télévision nationale, celui dont l’élection avait été annulée par le Conseil d’État, a finalement été investi Gouverneur de la province de la Mongala, devenant ainsi le quatrième chef de l’exécutif provincial de cette province depuis son existence.

« Mais le mal a été profond », estime l’Urbaniste Fiston Ilangi Ndeke, notable de la province de la Mongala. Celui-ci en veut pour preuve, « la gestion calamiteuse de sa province par les prédécesseurs de Maître César Limbaya, laquelle a été dénoncée par la notabilité et toutes les forces vives de la province ».

C’est ainsi que ce dignitaire (Fiston Ilangi Ndeke) appelle l’actuel homme fort de la Mongala « à diligenter un audit financier avant de mettre en place son équipe gouvernementale ».


« Je suggère au Gouverneur de la Mongala, son Excellence César Limbaya à choisir des collaborateurs qui vont l’aider à faire une rupture avec la gestion calamiteuse de ses prédécesseurs. Mais d’abord, il faut diligenter un audit financier de la province avant d’installer son Gouvernement. L’IGF (Inspection Générale des Finances) doit venir auditer la gestion de la province de la Mongala. Je demande aussi au Gouverneur d’être à l’écoute de sa population », déclare t-il.

Lire aussi  Sud-Kivu : le PPRD met l'UDPS en garde et promet de recourir à la légitime défense si les violences se poursuivent

Chef de travaux à l’Institut Supérieur d’Architecture et d’Urbanisme (ISAU) à Kinshasa, l’Urbaniste Fiston Ilangi Ndeke ajoute que cet audit financier permettra à l’actuel Gouverneur de faire rapidement un état de lieu de la province et lever des options prioritaires.

« La province de la Mongala est parmi les provinces de la RDC les plus reculées. Maître César Limbaya dont je salue l’investiture par le Président de la République s’est fait élire grâce à un programme de campagne. C’est ce programme qu’il va mettre en œuvre pour déclencher le développement de notre province. Je suis convaincu que le voir à la tête de l’exécutif provincial, c’est synonyme de la rupture de la prédation tant décriée par la population Mongalaise et marque le début d’une gestion rationnelle de la Mongala », renchérit notable.

Issue de l’ex Équateur, la province de la Mongala est instable depuis son déménagement. Elle a été frappée par plusieurs crises de légitimité des institutions qui ont bloqué son décollage. La plus récente est celle qui a opposé Maître César Limbaya véritable vainqueur de l’élection des gouverneurs mais débouté par le Conseil d’État qui a privilégié son challenger direct qui n’avait obtenu que 6 voix.

Lire aussi  Kwango : sans surprise, Saturnée Tanandandu du parti de Mboso, élu Vice-gouverneur

Par ailleurs, l’Assemblée provinciale avait traduit en justice le bureau Floribert Gala qu’il a avait destitué à cause de multiples détournements des derniers publics et la gestion calamiteuse des fonds publics mis à sa disposition.

Josué Mfutila

 

Lire aussi

Les plus populaires