Insécurité dans l’Est de la RDC : Paul Kagame se dit « prêt à discuter directement avec Tshisekedi sur la question du M23 »

La pression diplomatique exercée par les autorités congolaises sur le régime de Paul Kagame porte visiblement ses premiers fruits. Pour preuve, la prise de position du président rwandais a, à l’issue de son entrevue avec le chef de la chef de la diplomatie américaine, le président rwandais déclaré être disposé à discuter directement avec son homologue congolais sur la question du soutien au mouvement du 23 mars (M-23).

Visiblement, le message du secrétaire d’Etat américain aux autorités rwandaises est tombé dans de bonnes oreilles. Lors de sa visite au pays de mille collines, Antony Blinken a appelé les deux (2) pays à cesser tout soutien aux groupes armés actifs dans l’Est du pays.

Dans un rapport transmis au conseil de paix et de sécurité des Nations Unies, des chercheurs mandatés par l’ONU ont reconnu que l’armée rwandaise a apporté le soutien humain et logistique aux rebelles du M-23. Pour sa part, Antony Blinken a révélé que les États-Unis disposent des informations faisant état du soutien de Kinshasa aux rebelles des Forces Démocratiques pour la Libération du Rwanda (FDLR) et du soutien du Rwanda au M23.


Andy Kambale Matuku

Lire aussi  Tshisekedi est arrivé ce dimanche à Doha au Qatar

Lire aussi

Les plus populaires